Pluies méditerranéennes intenses: les 8 bons comportements à adopter


Les 8 bons comportements à adopter en cas de pluies intenses. Préparation d’un kit de sécurité.

Affiche_sensibilisation_inondations_2018_webChaque année, les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration touristique : l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Les épisodes de pluies méditerranéennes se produisent principalement durant la période de septembre à mi-décembre.

Le ministère a mis en place une campagne de sensibilisation des populations aux phénomènes et aux bons comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses.

15 départements de l’arc méditerranéen concernés

Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse.

L’objectif de cette campagne est d’expliquer les conditions des épisodes méditerranéens, leurs conséquences en termes de précipitations, de ruissellement et d’inondation, ainsi que les dispositifs de vigilance et les comportements individuels qui sauvent.

 

Les pluies méditerranéennes intenses : qu’est-ce que c’est ?

Le phénomène des pluies méditerranéennes intenses

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée se situent principalement en bordure de la Méditerranée, même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme.

Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône. L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours.
Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation. Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.
Infographie_cevennes_def_imagelarge

Crédits : Météo-France

Le terme “cévenol” est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l’intensité des épisodes qui l’affectent, mais de telles situations fortement pluvieuses frappent régulièrement tout l’arc méditerranéen et sont donc loin d’être exclusivement “cévenoles”.

Au-delà de l’influence de la mer Méditerranée citée plus haut, les situations génératrices de fortes pluies cévenoles peuvent être de deux types.

Celles où l’influence du relief est prépondérante : l’exemple cévenol illustre parfaitement l’influence du relief sur les régimes de précipitations. Lorsque qu’une masse d’air chaude et humide, poussée par des vents de basses couches, vient buter contre une barrière montagneuse, elle se soulève le long du relief. Avec l’altitude, elle se refroidit et la grande quantité de vapeur d’eau qu’elle contient se condense avant de finir par retomber sous forme de fortes précipitations. Les Cévennes ne sont pas le seul relief proche de la mer : des précipitations avec forçage orographique concernent également les Pyrénées, les Alpes ou la Corse. Ce lien fort avec le relief conduit souvent à des précipitations qui se concentrent sur un périmètre géographique réduit. Le dernier épisode cévenol majeur de ce type date de novembre 2011, où en 5 jours (du 1er au 5), les cumuls ont atteint les 1000 litres/m² sur l’Ardèche.

Celles où l’activité orageuse est principalement liée aux conditions météorologiques : ces systèmes orageux ne couvrent alors pas forcément des zones très étendues, mais génèrent de très fortes intensités de précipitations (dépassant souvent les 100 litres/m² à l’heure). Ils peuvent parfois se régénérer (on parle alors de cellules stationnaires) en créant une vaste bulle d’air froid de surface, qui agit alors comme un relief ou un obstacle, en soulevant la masse d’air toujours au même endroit. De tels épisodes ont été observés,par exemple, le 22 septembre 1993 à Aix-en-Provence, le 6 septembre 2010 à Cavaillon, le 1er décembre 2003 à Marseille, le 29 septembre 2014 et le 23 août 2015 à Montpellier.
Finalement, ces forts cumuls peuvent atteindre plusieurs centaines de litres/m² (200 litres/m² en 24 heures et plus, avec une intensité horaire pouvant atteindre les 100 litres/m²), sur des bassins versants où le ruissellement peut se concentrer rapidement. Les cours d’eau gonflent et peuvent provoquer des inondations torrentielles avec des débordements importants. L’imperméabilisation des sols, en zone urbaine notamment, contribue à accentuer ces ruissellements.

Quelques épisodes parmi les plus violents et les plus marquants des trois dernières décennies :

  • Le 3 octobre 1988 à Nîmes : 420 mm tombent en moins de 12 heures, c’est-à-dire l’équivalent de 6 mois de pluie, concentrés sur Nîmes.
  • Le 22 septembre 1992 à Vaison-la-Romaine : ce sont près de 300 mm (l’équivalent de 3 à 4 mois de précipitations) qui se sont déversés en 5 heures seulement en amont de Vaison-la-Romaine, provoquant une crue éclair de l’Ouvèze. Le phénomène a été fortement aggravé par des vents atteignant les 120 km/h sur le Vaucluse.
  • Le 26 septembre 1992 : 129 mm en 2h30 à Granès près de Rennes-les-Bains dans la haute-vallée de l’Aude, 160 mm en 3h à Vernet-les-Bains ; en 24 heures, il a été mesuré 292 mm à Narbonne, 169 mm à La Cavalerie.
  • Toussaint 1993 : 906 mm en 2 jours sont relevés au Col de Bavella en Corse du Sud don 780 mm le 31.
  • Le 12 novembre 1999, inondations de l’Aude : la zone la plus sévèrement touchée est la région des Corbières où il est tombé à Lézignan 620 mm en 36 heures (soit plus des 2 tiers d’une année habituelle de pluie).
  • Le 8 septembre 2002 dans le Gard : 687 mm à Anduze en moins de 36 heures (les 2 tiers d’une année habituelle de pluie) ; au moins 400 mm sur environ 1800 km² et plus de 600 mm sur 150 km², le tout dans la région Languedoc-Roussillon. Le débit de pointe sur le Gard à Remoulins a été estimé à 6700 m3/s, à comparer avec les crues de 1976 (3050 m3/s) et de 2008 (1100 m3/s). Le Vidourle, fortement touché également, a dépassé les 2500 m3/s (950 m3/s lors de la crue de décembre 2002 et 550 m3/s en octobre 2010).
  • 15 juin 2010 dans le Var : 461 mm à Lorgues, près de Draguignan en moins de 12 heures (soit l’équivalent de la moitié de ce qui tombe habituellement en une année). La Nartuby atteint les 440 m3/s à Trans-en-Provence (4 km en aval de Draguignan), à comparer avec les crues de novembre 2011 (106 m3/s) et de novembre 2000 (98 m3/s).
  • L’automne 2014 s’est distingué par la persistance remarquable de situations fortement perturbées sur les départements méditerranéens, des Cévennes et de la Côte d’Azur conduisant à un nombre record d’épisodes (depuis 1958) entre le 16 septembre et le 30 novembre (9 épisodes).
  • Le 3 octobre 2015, l’ouest de Alpes Maritimes est touché : 195 mm à Cannes dont 175 en 2 heures et 178 mm à Mandelieu dont 156 mm en 2 heures. La Siagne à Pégomas dépasse les 230 m3/s, alors qu’elle atteint rarement les 100 m3/s et le Loup monte à 135 m3/s à Villeneuve-Loubet, alors qu’il dépasse rarement les 30 m3/s. Cet épisode démontre que ce n’est pas seulement la hauteur totale des précipitations qui importe, mais aussi les intensités maximales atteintes et la vulnérabilité des territoires concernés.

Bien préparer son kit de sécurité

Quel kit de sécurité face à une inondation ?

102016-twitter-alerte-kiturgence

Dans une situation d’urgence, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés. Préparez-vous à vivre de manière autonome quelques jours (3 jours) avec certains objets essentiels. Le kit de sécurité sera placé dans un endroit facile d’accès pour pouvoir le récupérer plus rapidement possible.
Le kit de sécurité se compose de:

  • Radio et lampes de poche avec piles de rechange
  • Bougies, briquets ou allumettes
  • Nourriture non périssable et eau potable
  • Médicaments
  • Lunettes de secours
  • Vêtements chauds
  • Double des clés
  • Copie des papiers d’identité
  • Trousse de premier secours
  • Argent liquide
  • Chargeur de téléphone portable
  • Articles pour bébé
  • Nourriture pour animaux

Je note les numéros utiles:

  • Ma mairie
  • 112 ou 18 Pompiers
  • 15 SAMU
  • 17 Gendarmerie, Police

Je connais les niveaux de vigilance :

  • Jaune: phénomènes localement dangereux
  • Orange: phénomènes dangereux et étendus
  • Rouge: phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle

Source : www.gard.gouv.fr




POUR CONTINUER A RECEVOIR LA TNT


« Le 6 novembre 2018, notre commune sera concernée par des modifications de fréquences de la TNT.

Cette opération technique aura un impact direct sur les téléspectateurs qui reçoivent la télévision par l’antenne râteau.

Ils risquent de perdre une partie de leurs chaînes et devront donc, ce même jour, procéder à une recherche des chaînes pour continuer à recevoir l’intégralité des programmes de la TNT après le 6 novembre 2018.

La recherche des chaînes est une opération simple à faire , à partir de la télécommande de son téléviseur ou de son adaptateur TNT.

Pour vous aider dans cette démarche, des outils de communications sont mis à votre disposition et sont téléchargeables sur le site : www.recevoirlatnt.fr : des brochures, vidéos « tutoriels » , infographies et module d’autodiagnostic sont disponibles permettant aux téléspectateurs de connaître précisément la date des réaménagements sur la commune.

Pour les personnes qui n’auraient pas accès à internet, l’ANFR met également à disposition son centre d’appel, le 0970 818 818 (appel non surtaxé). »




PERMANENCE MUTUELLE POUR TOUS MIEL


MARDI 25 SEPTEMBRE 2018

LA SANTE COMMUNALE MUTUELLE POUR TOUS MIEL

PERMANENCE

   DE 9 H 30 A 12 H 00

SALLE DES TOURNESOLS

FACE A LA MAIRIE

 

Prendre rendez-vous :

CABINET MUTEO – NIMES Tél. 04.66.22.76.69

OU

Mme CALISTRI Tél. 06.83.12.69.08




« REMUE-MÉNINGES » Café -Rencontre


Café -Rencontre le lundi 17 Septembre à 9h30 à la bibliothèque

À la bibliothèque, de 9h30 à 11h,  
Les lundis 1er, 15 et 29 Octobre,  
12 et 26 Novembre, 10 Décembre 2018.

(Le planning 2019 sera donné en décembre.)

ESPACE SOCIAL – 30 rue Émile Zola, 30740 Le Cailar – Tél. : 04 66 21 70 67




Espace Social


Pour qui ?  
Personnes de + de 55 ans et leurs aidants. Comment participer ?
Informations et inscription sur place.

Possibilité de se faire accompagner sur demande.
Qui contacter ?  
L’animatrice coordinatrice : Mme Géraldine HENRY-PONS 07.57.53.03.60. / g.henrypons@espacesocial.fr

espacesocial




Règlementation de la collecte des Ordures Ménagères


Télécharger l’Arrêté n° 77-2018 Réglementation OM




Réunion du Conseil municipal Lundi 27 août 2018 à 19h00


Date et ordre du jour de la réunion du Conseil municipal qui aura lieu à la mairie le :

Lundi 27 août 2018 à 19h00

1        Modification du BP 2018.
2        Assujettissement des logements vacants à la taxe d’habitation.
3        Création d’une régie au CCAS.
4        Bilan 2017 SIVOM.
5        Marché public nettoyage des vitres des bâtiments communaux.
6        Affiliation de l’agence technique départementale au CDG 30.
7        Aménagement lotissement rue de la Grand Terre.
8        Questions diverses.




Travaux de renouvellement de voies Nîmes/Montpellier


Les travaux SNCF auront lieu du 12 octobre au 4 décembre 2018 sur la portion de Mus.

SNCF Réseau a lancé un important programme de travaux en Occitanie : 2 milliards d’euros sont investis sur l’ensemble de la région en 10 ans afin de permettre au réseau ferré de conserver sa performance, sa sécurité et sa fiabilité.

En 2018 et 2019, 130 millions d’euros sont consacrés à la ligne Nîmes – Montpellier. Ce chantier qui consiste à moderniser entièrement la ligne sur 51 km sera réalisé en deux phases : au dernier trimestre 2018 pour la voie dans le sens Nîmes Montpellier et au dernier trimestre 2019 pour l’autre voie.

Afin de limiter les conséquences sur les voyageurs des trains quotidiens, les travaux se dérouleront de 21h à 7h, du lundi au vendredi. Chaque nuit, un train usine modernisera un linéaire d’1km de voie ferrée et chaque matin, les circulations ferroviaires reprendront normalement.

Les bénéfices attendus de cet important chantier sont multiples : plus de ponctualité et de confort pour les voyageurs et des matériaux plus modernes qui diminueront le niveau sonore au passage des trains.

Planning des travaux 2018 par secteurs

NIMES 17-sept. 16-nov.
MILHAUD 24-sept. 19-nov.
BERNIS 27-sept. 20-nov.
UCHAUD 3-oct. 26-nov.
VESTRIC ET CANDIAC 4-oct. 26-nov.
VERGEZE 8-oct. 4-déc.
MUS 12-oct. 4-déc.
AIGUES VIVES 15-oct. 4-déc.
GALLARGUES 16-oct. 10-déc.
LUNEL 23-oct. 21-déc.
LUNEL VIEL 29-oct. 24-déc.
VALERGUES 5-nov. 28-déc.
SAINT BRES 8-nov. 31-déc.
BAILLARGUES 13-nov. 7-janv.
SAINT AUNES 15-nov. 14-janv.
LE CRES 23-nov. 29-janv.
CASTELNAU LE LEZ 26-nov. 1-févr.
MONTPELLIER 30-nov. 4-févr.

Télécharger la lettre info riverains

Télécharger l’arrêter




Sécheresse dans le Gard : Situation au 7 août 2018


– en alerte de niveau 1 les communes gardoises situées sur le bassin versant de l’Ardèche;
– en vigilance les communes situées sur la zone Vistrenque, Costières et Vistre.

Cet arrêté peut être consulté sur les sites :

– de la préfecture :

http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eaux-et-milieux-aquatiques/Secheresse/Actualites-de-l-annee/Secheresse-dans-le-Gard-Situation-au-7-aout-2018

– du ministère de la transition écologique et solidaire (propluvia) :

http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp

Télécharger l’arrête complet
Télécharger nature juillet 2018




Où faire ma demande de passeport/CNI ?


Modernisation de la délivrance des cartes d’identité

Depuis le 8 novembre 2016, les demandes de cartes nationales d’identité (CNI) sont traitées dans des modalités alignées sur la procédure en vigueur pour les passeports biométriques.

Où effectuer sa demande ?
Dans une mairie équipée d’un dispositif de recueil :

dans les 29 mairies dans le Gard liste et horaires
sur www.gard.gouv.fr

Télécharger le document